Manger des chips rend Con !

Manger des chips rend Con

Manger des Chips rend Con, si si , c’est pas moi qui le dis, c’est prouvé. Pourquoi? Parce que les chips contiennent des additifs alimentaires qui détruisent tes neurones. Vient, assis toi avec moi auprès du feu, que je t’explique…

Les chips, ce n’est qu’un exemple, mais il y a des centaines ( des milliers?) de produits qui détruisent nos neurones en tout impunité, et même avec notre consentement .

LES ADDITIFS ALIMENTAIRES KESAKO?

Pour nous faire consommer encore et encore plus, les gentils industriels ( qui ne cherchent que notre bien être bien sur ) , ont crées les additifs alimentaires. Ce sont des produits naturels ou chimiques (souvent chimiques) ajoutés aux denrées alimentaires et qui sont censés les améliorer.
On retrouve par exemple des exhausteurs de goût, des colorants, des agents liants, des trucs pour que le manger se conserve plus longtemps, des trucs pour remplacer le sucre…
Dans le monde des bisounours, ça marche assez bien, parce que du coup, on peut y manger des bonbons tout roses, des chips goût bacon sans bacon,  des yaourts super onctueux, de la viande (presque) à la viande,  des hamburgers qui ne pourrissent jamais ( et ça c’est la classe ! ) et autres trucs trop bien.

Sauf que dans la vraie vie, autant te dire que ça craint. Parce que tous ces additifs sont de véritables bombes à retardement qui nous empoisonnent, littéralement.

Aujourd’hui, j’ai envie de te parler de l’additif alimentaire le plus consommé, ET qui est un des plus dangereux  : le Glutamate Monosodique

 

QU’EST CE QUE LE GLUTAMATE MONOSODIQUE

 

Pas de panique, je vais te la faire courte ( je vois déjà ta main qui tremble sur ta souris et qui commence à avoir envie de zapper).
Le Glutamate ( ou GMS, ou encore E621) est un exhausteur de goût qui a été crée par les asiatiques pour donner plus de saveur à leur manger cad augmenter le goût et/ou l’odeur d’un produit alimentaire, sans en modifier le goût.
Il s’est petit à petit répandu en occident jusqu’à être présent aujourd’hui dans une grande majorité des produits industriels que nous consommons régulièrement.

Pourquoi le glutamate ça craint?

Parce que le glutamate c’est sacrément dangereux.

Déjà,  son rôle principal dans la vie, c’est d’envoyer un message à ton cerveau qui dit : Mange Moi! Mange Moi! Mange Moi! Ce qui fait que lorsque tu commences  à manger des trucs avec du GMS dedans, ben t’ arrives plus à t’arrêter ( ça te rappelle des souvenirs?). Et bien sur tu consommes encore et encore, et tu grossis encore et encore…
Surtout, il est responsable de beaucoup d’allergies, voir maladies, voir cancers, tout comme de  nombreux effets secondaires allants des  nausées, aux sensations de brûlure dans le dos, le cou, la poitrine et la bouche, à la transpiration excessive, l’accélération du rythme cardiaque, les malaises, la diarrhée… et pleins d’autres trucs qu’on rêve de vivre.

Des études sur les rats ont montrées ceux à qui on donnait du GMS devenaient obèses. Pas juste le rat un peu enrobé, genre le rat obèse de compet’:

Le Glutamate rend Obese

Le Glutamate rend Obese

Mais c’est pas tout. Si tu veux te faire exploser la tête,  le LSD c’est has-been, faut passer aux chips ! Pourquoi? Parce que le Glutamate c’est un Excitotoxines, ce qui veut dire qu’une fois ingéré, il s’attaque directement à nos neurones (pour le peu qu’il nous en reste!), il les excite et les fait exploser.  Créant ainsi, à fortes doses, des lésions cérébrales irréversibles. En gros dans ta tête c’est la fête du slip et après y’a tout qui pète ! Super Trip non?


OU EST CE QU’ON EN TROUVE?

 

C’est là qu’on en revient aux chips ( oui je sais tu commençais à te demander quel était le rapport?): ben elles en sont bourrées.
Mais il n’y a pas qu’elles. le GMS est répandu dans la plupart des produits industriels que nous achetons comme les soupes en sachets, les plats surgelés, les plats préparés, les bonbons, les pâtes à tartiner, les produits de « régime », les conserves, viandes, poissons, légumes, plats prêts-à-manger, garnitures, ketchups, mayonnaises, sauces de soja, saucisses, grignotages, quelques fromages transformés, poudres pour nouilles instantanées… Lister est impossible tellement il y en a.

Ici je t’ai mis les principaux noms donnés par les industriels pour noyer le poison poisson. Je te laisse le loisir de regarder les étiquettes de tout ce qu’il y a dans ton frigo et de commencer à flipper.

Voilà à quoi ressemble le méchant GMS ( pour info j’ai trouvé l’image sur un site qui vantait les mérites de ce si boooon exhausteur de goût pour les petits plats chinchin que vous pourrez préparer à vos enfants… miammmmm)

Le Glutame Monosodique.. c'est ça !

Le Glutame Monosodique.. c’est ça !


MON EXPERIENCE

 

J’ai découvert le scandale du Glutamate Monosodique grâce à ma Gourou du bio Anna qui m’a parlée du livre de Corinne Gouget sur les additifs alimentaires. 
J’ai immédiatement  décidé de supprimer de mon alimentation tous produits transformés qui étaient susceptibles d’en contenir.
Alors bon, au début, quand tu commences  à regarder tes étiquettes, et comprendre qu’il y en a partout dans ton frigo et tes placards, tu flippes sévère.
Tu te poses la question suivante: est ce que je jette tout, au mépris de tous les petits enfants qui meurent de faim? Ou est ce que je mange tout en étant pleinement consciente que c’est  de la m***…  … … bon je l’avoue , j’ai fait fi de la faim dans le monde et j’ai tout dégagé.
Après il y a eu la seconde question existentielle : est ce que je vais encore arriver à me nourrir si j’arrête les 3/4 des produits industriels?
Ben en fait : OUIIII , promis, tu peux encore manger.
J’ai pris l’habitude de lire toutes les étiquettes de ce que j’achète, c’est vrai que j’ai dû tirer un trait sur la plupart des trucs (dégueulasses) que je mangeais avant, et finalement je n’achète plus que des produits de base.. et c’est tant mieux !
Pourquoi? Parce que la prise de conscience sur la présence des additifs alimentaires amène à reconsidérer complètement ta manière de manger et de consommer. Et cela entraîne une multitude de nouvelles questions, notamment sur les emballages alimentaires, la cuisine bio, l’utilisation du micro-onde, la manière de choisir ses ustensiles de cuisine…

Dans mon cas , cela a vraiment été un déclencheur de tout une série de changement dans ma vie.
Mais ça c’est une autre histoire, parce que bon, je t’aime bien mais je ne vais pas tout te raconter et spoiler mon blog quand même!

SI TU VEUX APPROFONDIR…
voilà les liens vers les sites qui m’ont permis d’avoir toutes ces informations. Un grand Merci a ma Gourou du bio Anna sans qui je serais devenu une rate obèse qui partagerai son quotidien entre diarrhées et transpiration excessive <3

La vérité sur la Glutamate Monosodique
LES IMMANGEABLES : « CHIPS = DANGER » avec Corinne GOUGET
Le Glutamate , définition et dangers
La liste rouge des additifs alimentaires
Alimentation riche en glutamate : Attention, effets secondaires !

29 comments

  1. Manihola says:

    ah, c’est sûr que de vérifier et décortiquer les étiquettes, ça prend du temps ! mais au moins, on sait ce qu’on a dans notre assiette et ça, pour nos enfants comme pour nous, ça n’a pas de prix… J’aime vraiment BEAUCOUP ce blog ! ;-)

  2. Cenwen says:

    Coucou :)

    C’est bien le problème lorsqu’on commence à se renseigner et lire les étiquettes … il y a de quoi avoir peur.

    Je privilégie les produits de base non transformés, les fruits et les légumes de saison dans ma petite cuisine. C’est un choix raisonné et raisonnable. Ma santé s’en porte bien, mon petit budget aussi :) et au final, certes, je passe du temps en cuisine, mais ça en vaut la peine.

    J’ai encore une addiction au chocolat (les chips c’est fini depuis longtemps mais décrocher a été difficile ^^’ ) mais c’est une autre histoire ! ;)

    Bonne journée :)

  3. carine says:

    Augmente l’appetit et detruit les neurones … j’avais deja entendu ca pour le nutella. La generation produits industriels n’a pas encore 50 ans, nous ne sommes pas au bout de nos surprises.
    Petite question, en France dans la liste des ingredients, ils ont le droit de ne pas mentionner un ingredient s’il est en toute petite quantite, c’est ca ?

    • laetitia says:

      oui c’est un peu dingue quand on commence à regarder ce quon consomme…je pense que les industriels savent trés bien ce qu’ils font, et quels créent nos maladies de demain pour qu’on consomme du médicament,et aussi qu’on devienne de plus en plus bête…
      En ce qui concerne l’étiquetage, voila ce que je comprend à la lecture de la « NORME GÉNÉRALE CODEX POUR L’ÉTIQUETAGE DES DENRÉES ALIMENTAIRES PRÉEMBALLÉES
      CODEX STAN 1-1985 (Rév. 1-1991)[1] » -> si un ingrédient est fabriqué à base d’autres ingrédients, et que ceux ci sont présents de manière minime, il est pas obligatoire de les mentionner…. grrrrr
      après souvent il y a des produits qui sont mentionner mais avec pleins d’appellations différentes pour tromper le consommateur, donc bon…. je pense notamment au glutamate monosodique qui est un additif, et qui a plus de 100 noms différents….

  4. Callie says:

    Il y a longtemps que j’ai supprimé ce genre de produits « transformés » et privilégie autant que possible les matières premières… Ce qui m’a interpellée, ce sont les céréales des petits déjeuners et l’état d’agitation et de manque de concentration et d’attention des enfants…

  5. Dan says:

    j’ai le livre de Corinne Gouget dans mon sac et j’en parle à des gens que je ne connais pas dans les magasins en les abordant et leur montrant la composition des « merdes »qu’ils achètent ! Généralement, ils reposent ce qu’ils venaient de prendre !! Merci pour cet article !

  6. Laurine says:

    Je découvre avec plaisir ton blog, je crois bien que je vais le lire entièrement. Je réagis à cet article car pour ma part, c’est aussi le méchant glutamate qui m’a fait remettre en question ma façon de m’alimenter il y a bientôt deux ans. Dans mon placard, tout ce qui en contenait a été jeté, à commencer par mes ex-adorés cubes de bouillons. Au début, je faisais sa chasse sur les étiquettes dans les magasins, et me rendant compte qu’il était partout, de savoir qu’il pouvait se cacher sous « épices » ou même « sel », j’ai laissé tomber et ai commencer à n’acheter que des produits de bases, en bio.
    Bref, gros racontage de vie (désolée désolée)
    Allez, je vais lire le reste :)

Répondre à Manihola Annuler la réponse