Ces moules en silicone mignons qui nous empoisonnent…

moulen en silicone = danger

 

Les moules en silicone, c’est tout mignon , c’est tout beau mais ils faut s’en méfier car ils peuvent devenir très toxiques une fois mis au four…


LES MOULES EN SILICONE KESAKO?

Depuis une dizaine d’années , fleurissent dans nos cuisines , des petits ustensiles tout mignons , et surtout extrêmement pratiques : les moules en silicone.

Une fois prise par la fièvre du silicone, on se retrouve vite avec une cuisine remplie de petits moules en forme de Mickey , de nounours, de coeurs, de bonhomme et autres formes rigolotes ainsi que des moules à gâteau, des moules à tartes, les moules à muffins  … bref des moules des moules des moules et des moules !

Et une fois l’euphorie passée, il est judicieux de se demander si ces moules sont bien sans dangers pour notre santé.

Alors comme tu commences à me connaitre, tu sais bien que si je t’en parle aujourd’hui , c’est que les moules en silicone, ça craint du boudin

C’EST QUOI MON PB AVEC LES MOULES EN SILICONE?

Il existe deux types de moules en silicone, ceux qu’on l’on appelle les platines et les peroxydés.

La différence entre les deux, elle est très simple: il y en a un qui résiste bien à la chaleur, et un autre qui perd de la matière à partir d’une certaine température … et devine lequel est le moins cher?
Bingo!    Et oui, celui qui est le moins cher, qu’on retrouve dans tous les supermarchés, et qu’on s’empresse d’acheter parce que des gâteaux en forme de gâteaux  c’est Hasbeen , ben c’est celui qui perd évidement des composants : le moule en silicone peroxydé.

Alors si nous avions le choix au moment de l’achat de nous dire :  » je préfère payer moins cher quitte à prendre des risques pour ma santé et celle de mes bébinoux » , à la limite, chacun pourrait prendre ses responsabilités.

Mais le véritable souci, c’est qu’en France aucune législation n’impose aux gentils industriels de nous empoisonner   distinguer les deux compositions.
Du coup, quand on utilise ces moules au four, à haute température, des composés nocifs migrent du contenant vers la nourriture ( nous empoisonnant à petite dose)

COMMENT TU PEUX FAIRE POUR EVITER CA?

Il semblerait qu’en passant ses plats en silicone au four à très haute température, avec au fond un mélange huile et eau , on réalise une opération de « curage » maison, ce qui veut dire qu’on fait en sorte d’évacuer toutes les matières toxiques. PB : cela dure au moins 4 heures et enfume totalement ta maison.

Une autre méthode : quand tu achètes tes moules , tu peux les pincer et  les plier pour vérifier s’il y a une légère poudre blanche qui se forme. Si c’est le cas, cela veut dire que ton moule n’est pas en bonne qualité.

Enfin, si tes moules dégagent une odeur bizarre à froid comme à chaud, désagréables, ce n ‘est pas bon signe.

Il est conseillé d’acheter uniquement des moules de très bonne qualité, c’est à dire les plus cher qui sont « censés » être platine ( oui parce que bon, comme il n’y a pas d’étiquetage, t’imagines bien qu’on ne se gêne pas pour nous vendre de la m**** mauvaise qualité )

ET TES MOULES T’EN FAIT QUOI DU COUP?

Il y a pleins de manières de recycler ses moules en silicone.
Tu peux par exemple les utiliser pour la création de bougies et de savons, ou autres trucs de filles.
Tu peux fabriquer tes desserts et plats froids avec comme par exemple des flans .
Ou tu peux les jeter à la poubelle sans regret ( heu.. bon ça c’est vraiment extrême, mais en même temps, pourquoi pas?)

Bon moi, comme je ne veux pas tenter le diable je m’en suis juste débarrassée…

MON EXPERIENCE

Plutôt que de me lancer dans un enquête approximative et fastidieuse à chaque achat, j’ai décidé tout simplement de ne plus utiliser ce type de moules.
Et Je me suis mise aux plats en verre.

Alors , effectivement, j’ai perdu en confort.
Par exemple , c’est une galère pas possible pour réaliser des muffins ( je privilégie les petits moules en papier), pour les tartes ( purée j’avais oublié qu’elles pouvaient coller au moule!) ou encore pour démouler les gâteaux

C’est vrai également qu’ils prennent nettement plus de place dans ma cuisine ,  mais comme j’ai éliminé tous mes produits ménagers toxiques, j’ai maintenant des espaces vides.

Mais depuis j’ai la sensation d’y avoir gagné en goût ( si si ), et que mon manger est plus sain.

Bref, je suis devenue une véritable adepte des ustensiles de cuisine en verre, et pour rien au monde je ne reviendrais en arrière.

SI TU VEUX APPROFONDIR…
Voilà les liens vers les sites qui m’ont permis d’avoir toutes ces informations. 

UFC Que Choisir : Leurs conclusions sur les Ustensiles de cuisine
Article sur le blog Green maman
Article sur le blog (En)quête de soi
J’aime cuisiner: dossier complet sur les matières silicone

48 comments

  1. Marion du Québec says:

    Eh ben, saperlipopette ! J’ai foncé dans mon placard. Ouf ! En fait, j’en ai juste deux : un bleu genre couronne que je voulais jeter de toute manière parce qu’il est vraiment fini, fini, fini. Et un autre rouge pour les madeleines. Celui-là, on a dû l’utiliser deux ou trois fois. Pfiou ! Sinon, on en a plein en métal… pas trop bon non plus, non ? Qu’en penses-tu ? En tout cas, ce qui est certain : les prochains, on les prendra en verre !!! :)
    Merci Laetitia !

    • Claudette says:

      Vous parlez de moule Platinium, je vous suggère de vous renseigner sur les moules en silicone de GUY DEMARLE, qui subissent une’batterie de contrôles. Sachez que les professionels les utilisent depuis 50 ans !!!!
      Ils sont certainement 10000 X moins dangereux que les plats antiadherents !!!!
      Bonne enquête

      • vinyals says:

        Bonjour effectivement , les moules TUPPERWARE sont haut de gamme car ils ont les 3 bains,. il y a une opération Recyclage qui débute. Donner moi tous vos vieux moules de n’importe qu’elle marque, et vous pourrez acheter à un prix unique de nouveaux moules de qualité exemplaire.
        contactez moi vite ça dure que 2 semaines

  2. carrie4myself says:

    Comme Fedo: j’en ai plein et ne savais pas.
    J’utilise Pyrex pour mes brownies, gateaux yaourts et des tefals pour d’autres gateaux et/ou je mets du papier entre le moule et ma preparation.
    Ceux en silicone viennent principalement de Flexipan et non des supermarches.

  3. Nanie says:

    Alors moi aussi, je privilégie le verre ! Mais à l’inverse de toi, je ne trouve pas du tout que ça accroche : au contraire, je trouve le verre génial pour ça, et je ne mets aucune matière grasse pour éviter que ça ne colle ! Hop, la pâte directe dans le moule. Mes moules sont en Pyrex, peut-être que les tiens ne le sont pas ? Quant au silicone, beurk… j’ai quelques moules en silicone, dont je me sers rarement, et dont certains justement font cette espèce de poudre blanche…ce qui me donne encore moins envie de les utiliser, même à froid, vu que la poudre est bien présente. Je crois que je vais m’en débarrasser et ça me fera un peu de place ! ;)
    Nanie Articles récents…Le bicolore, ganache montée au chocolat blanc et fève tonka {Non-concours de Pâques}My Profile

    • laetitia says:

      siiii j’ai des pirex! ils collent pas les tiens??? ça dépend de ce que je fais.. par exemple y’a des gâteaux qui collent… ma foi! je ne sais pas … oui les moules en silicone, ça craint un peu… il faut faire les choses à son rythme.. quand on est prêt… :) pleins de bisous!!!

  4. JL says:

    Pour que rien n’attache quel que soit le support… huile végétale et puis parsemer de chapelure tout le plat…. ça se démoule tout seul :)

  5. JL says:

    Pour différencier, à l’achat, un bon moule en silicone d’un mauvais: les bons résistent à des températures de 260-280°, ceux de 230-240° sont de la daube.

  6. gwen says:

    Bonjour,
    Je souhaite apporter une précision sur la législation. Il existe bel et bien une réglementation concernant les caoutchoucs à usage alimentaire. D’ailleurs elle est en pleine refonte en ce moment.
    Seuls certains composés sont autorisés et la liste des possibilité va être réduite bientôt suite aux différentes etudes menées depuis quelques années. Les tests de migrations à la sortie sont très sévères également.
    Souvent les moules peroxydés doivent être cuit une fois seul dans le four pour que tous les composés volatils soient éliminés. On appelle ça la post vulcanisation. Normalement c’est fait par le fabricant maiq dans le cas de moules peu onéreux, c’est souvent décalé chez le consommateur et c’est écrit sur l’emballage.
    Je suis pas sponsorisées par un vendeur de moules hein mais je travaille dans ce milieu là (les joints de bocaux oranges

  7. Pascaline says:

    en effet presque tous les moules en silicones sont nocifs pour la santé.
    Et je suis bien placée pour dire que les moules de qualité ont un certain prix. Je suis conseillère pour Guy Demarle et les moules Flexipan. Mais remplacer tous les moules ens ilicone par des moules en verre cela diminue énormément les possibilités de cuisine. Guy Demarle certifie que ses moules ne sont pas nocif pour la santé et met un point d’honeur à les fabriquer avec des produits de qualité (silicone alimentaire) et en France, ce qui explique leur coût.
    je suis de bruxelles et suis toute prète à en parler d’avantages avec celles et ceux qui le souhaitent.
    Si je peux laisser mon mail le voici pascalinedesloges@hotmail.com
    Et pour celles et ceux qui disent qu’ils n’utilisent pas beaucoup leurs moules en silicone c’est qu’ils n’en connaissent pas leurs différentes possibilités. ;)

  8. Karyne says:

    Merci pour ton post… je suis moi aussi en reconversion de mes ustensiles… je suis en train de remplacer tout ce qui est en plastique par du métal ou du verre… donc si j’ai bien compris on ne cuit pas dans les moules premiers prix…mais si on y met une préparation chaude c’est même combat????

    • laetitia says:

      cooool!
      Quand j’ai commencer à m’interesser au sujet, j’ai tout jeté!
      j’aurais tendance à dire oui par principe de précaution, mais je crois qu’en vrai non lo
      je pens que c’est ç une certaine température qu’il peut y avoir un transfert…. ma foiiiiis

    • Mirage says:

      Coucou, je me permets de m’incruster car je pense savoir la réponse (j’ai fait des études dans le domaine et je me suis pas mal renseignée): Pour le plastique OUI OUI OUI remplace le si tu le chauffes (plat micro ondes, moule en silicone bon marché comme a décrit Laetitia), et aussi si tu mets des choses acides ou basiques dedans: par exemple pas de salade vinaigrée dans un récipient en plastique, ca peut dégager plein de choses dangereuses. Pour le métal, évite l’aluminium, de nombreuses études montrent qu’à haute température, ca migre dans la nourriture et ca provoque alzeihmer!! je conseille évidemment le verre (le pyrex surtout) et l’inox 18/11 (le chiffre est important mais c’est très rare que je le trouve indiqué malheureusement!). si vous voulez des précisions n^hésitez pas :) des bisous et merci Laetitia d’avoir sensibilisé plein de gens à ce problème!

  9. Eli says:

    Perso je n’ai jamais trop apprécié les moules silicone, parce que même si le démoulage est plus facile, le nettoyage reste hyper galère, il faut se farcir à la main tous les petits moules qui ne se nettoient pas au lave vaisselle car mous… je déteste. Et puis la plupart du temps la pâte accroche quand même et donc même si le moule a une forme sympa on n’a pas un résultat tip top. Enfin bref moi j’utilise autant que possible des plats en verre ou moules en métal, que je tapisse de papier sulfu ainsi le démoulage est parfait sans matière grasse supplémentaire.
    Eli Articles récents…Vacances !My Profile

  10. Christophe says:

    Article très intéressant où à peu près tout est faux du début à la fin.
    Dans le temps les medias étaient peu développés et la difficulté d’accès aux informations laissaient les gens dans l’ignorance. Aujourd’hui une multitude « d’informations » sont disponibles, ce qui permet à certains de penser qu’ils sont très savants parce qu’ils ont « lu des trucs sur Internet ». Le problème c’est que les « trucs lus sur Internet » en question sont souvent le produit de communications marketing, clairement partisanes et inobjectives, et des interprétations hasardeuses que des esprits mal éclairés peuvent en faire.
    Pour revenir au silicone, vous pouvez si vous le voulez juger que c’est un matériau moins sûr que le verre sur le côté sanitaire. Surtout si vous constatez qu’il fume au four avec une odeur âcre, c’est certainement un article qui aura mal été cuit et contient un excès de matières organiques volatiles. Cela peut arriver y compris sur des produits coûteux issus de grandes marques, y compris des silicone au platine. Mais l’auteur de cet article, ainsi que ses sources, sont victimes d’un dorage de pilule (NDR: qui n’est pas le résultat d’un séjour prolongé au soleil comme on l’entend souvent mais une technique d’embobinage pratiquée par des apothicaires). Le dorage de pilule consiste ici à dire que le silicone catalysé au platine ça résiste mieux à la chaleur, c’est plus sain, etc… parce que le platine c’est beau, c’est cher, c’est inoxydable, c’est précieux donc forcément si on en met dans le silicone, il sera meilleur. Les apothicaires faisaient la même chose en dorant leurs pilules à l’or fin pour mieux affirmer que la poudre de perlimpinpin qu’ils mettaient à l’intérieur avaient des vertus exceptionnelles. Eh bien non le silicone catalysé au platine n’est pas meilleur que le silicone catalysé aux peroxydes. La différence entre les deux se situe essentiellement au niveau de la vitesse de réaction qui permet de solidifier la résine silicone. Avec le platine ça va plus vite, c’est la seule différence. Revenons aux peroxydes. En effet les peroxydes sont des substances irritantes certes, mais pas toxiques. Sachez que, s’ils sont présents initialement dans la résine de silicone, ils se décomposent durant la cuisson du silicone de sorte qu’on n’en trouve plus trace dans le produit fini. D’ailleurs, autre erreur du rédacteur de l’article, il existe bien une réglementation concernant le peroxyde dans les silicones (arrêté du 25 novembre 1992). Cet arrêté impose l’absence de peroxydes dans le produit fini. Chaque lot importé ou fabriqué en France est testé sur ce critère. Il n’y a donc pas de peroxyde dans les produits finis en silicone.
    Concernant la catalyse platine, posez-vous la question de savoir si c’est bien de gaspiller ce métal rare et précieux pour une application où il n’est pas indispensable, sachant qu’il sera définitivement perdu après mise en décharge du moule en silicone dans lequel il se trouve.
    Pour conclure, on peut bien entendu s’inquiéter de la qualité sanitaire d’un ustensile de cuisson, qui peut éventuellement contenir quelques substances nocives susceptibles de migrer dans les aliments. Mais quel que soit cet article, ce qui peut éventuellement migrer sera toujours de quantité bien moindre que les substances nocives présentes dans certains aliments et que nous ingurgitons parfois en kilos. Goudrons des grillades, hydrocarbures aliphatiques polycycliques des aliments fumés, métaux lourds dans les poissons carnivores, graisses surchauffées, pesticides dans la peau des fruits et les salades, graisses hydrogénées, alcool… C’est majoritairement là que se situent les dangers et que doit se porter l’attention des consommateurs que nous sommes.

    • Kevin M. says:

      Enfin un commentaire censé ! Merci ! C’est affligeant le nombre de choses que l’on peut lire/entendre sur le net/magazines/médias en général, sur ce qui est bon ou mauvais pour nous sans même s’appuyer sur la moindre étude scientifique…
      Évidemment, je ne soutiens pas le fait que ces moules soient inoffensifs, mais dire le contraire sans preuve tangible reste à mon sens aussi futile que ceux qui les vendent en affirmant qu’ils ne sont pas dangereux.

  11. Mara Bio'tyful says:

    Ouai c’est du caca bouin ces moules en silicone. J’ai fait comme toi je m’en suis débarrassé. Plus simple. Comme le micro-ondes. Mais il y a aussi les phtalates dans les plastiques qui sont aussi très nocifs…et qu’on mentionne rarement aussi sur les étiquettes. Et il y en a dans quoi…….NUTELLA tadaaa!!!! Miam miam hahaaha

  12. MLineYoutube says:

    Coucou ! :)
    Merci beaucoup pour cet article, je comprends mieux pourquoi tu ne prends plus de moules en silicone maintenant ! :)
    Pour moi, direction la cuisine pour vérifier tout cela !

    Bisous !

  13. Guillaume Nimeskern says:

    Bonjour,

    Effectivement, il faut se méfier du silicone utilisé.
    Pour moi, il n’y a que le Flexipan de la marque française Guy Demarle (mélange de fibre de verre et de silicone platinium réalisé en France!).

    Tous les pros les utilisent.

    Beau weekend,
    Guillaume

  14. Corinne Binet says:

    Bonjour,

    Dommage que vous ne connaissiez pas les moules et empreintes en silicone de Guy Demarle®. Ils sont LA référence en matière de produits culinaires depuis de nombreuses années.

    Tous les pros les utilisent et pour exemple, la baguette que vous achetez tous les matins chez votre boulanger est cuite sur un filet à baguettes Guy Demarle®.

    Ces moules sont créés et fabriqués en France et sont garantis sans bisphénol A, sans phtalates et sans péroxydes ! Un gage de qualité !

    Maintenant, depuis 1995, on a la chance, nous, en tant que particuliers, de pouvoir s’en procurer !

    Bonnes gourmandises et à bientôt…
    Corinne
    Corinne Binet Articles récents…Flans de courgettes au gouda au cuminMy Profile

  15. Meline says:

    Ah tiens j’y pensais pas plus tard qu’hier à la toxicité de ces fameux moules ! Bien choisie la photo d’illustration ahah
    ça m’a fait sourire, j’ai commencé mon article sur les perturbateurs endocriniens par un petit « Quézako » aussi XD

  16. minet says:

    Pour info, il existe des normes et un industriel français ne peut pas mettre n’importe quoi sur le marché. Vérifiez juste que votre moule ne provient pas de l’autre bout de la terre où les exigences sont différentes des exigences Françaises et Européennes. Après il faut savoir si on veut de la qualité ou du prix.
    L’information « 100% platine » indiqué sur l’emballage n’a aucun sens et n’est en aucun cas un gage de qualité. Privilégiez les produits Français/Européens vous aurez beaucoup moins de mauvaises surprises!

  17. Forest says:

    Bonjour ! Merci pour ton article ! Je ne connaissait pas ton blog et du coup je vais m’y abonner ! En effet je viens d’acheter une super gazinière SMEG et avant de la recevoir je cherche ce qui est le mieux. Je suis tombé par hasard sur ton blog et j’ai bien fait, ça m’évite de faire des erreurs. Je souhaite cuisiner le plus sainement possible. Alors même si c’et chiant le verre, tu m’a convaincu de cuisiner à l’ancienne. D’ailleurs c’est ce que je recherche et rien de mieux que cuisiner comme nos grand mères, ou la cuisine était bonne et saine par rapport a tout ce qu’on a aujourd’hui.

    Ma futur gazinière et moi te remercions !

Laisser un commentaire