Ma vie Sans Tétés et Sans Soutifs

Comment je vis avec une petite poitrine

Est ce que ça te dis que je te raconte l’histoire de mes tétés (qui n’ont jamais poussés) et de ma vie sans soutifs?

Depuis toute la vie je n’ai pas de tétés.
C’est un fait.
J’ai appris à vivre avec .
Et puis un jour j’ai compris que porter des soutien-gorge était du coup un non sens parque … ben j’avais rien à soutenir!

Dans cette nouvelle vidéo, je vais donc te raconter l’histoire de mes tétés et t’expliquer, pourquoi je suis devenue, il y a 6 ans , une fille en mode « No Bras » ( <- wé c’est le mot trop la classe pour les libérées des tétés)

separateur-le-corps-la-maison-l-esprit

Ma Vie sans Tétés ni Soutifs

Je te fais des milliers de bisous d’amour
mais pas sur tes tétés
parce qu’on est pas assez intimes…
et que je ne fais pas trop de bisous
sur les tétés de mes copines
dans tous les cas! na!

 

Si tu veux en parler, j’ai un groupe Facebook qui est très actif avec pleins de copines sympa qui discutent  de trucs de filles avec amour et bienveillance, et surtout sans aucun jugement!

Pour une vie plus simple:Expériences Bio/Minimaliste/ZéroDéchet/Recyclage

67 comments

  1. Loïs - Les Bijoux de Loïs says:

    Tu m’as encore bien fait rire ^^
    Alors par rapport à la grossesse, si tu as l’habitude de te trimballer sans soutif, je ne vois pas de raison de ne pas continuer ^^ mais ça va te faire bizarre, car là tu en auras des seins !
    Le premier mois de vie de Mini, je n’ai pas mis de soutif, c’était 15 fois plus pratique pour allaiter, et au contraire justement ça réduisait les frottements douloureux provoqués par le soutif.
    Des bisous !
    Loïs – Les Bijoux de Loïs Articles récents…[DÉCOUVERTE] YouTube, c’est pas mal aussi !My Profile

    • Loïs - Les Bijoux de Loïs says:

      Oh, ben tu n’as pas vu mon commentaire ? Zut alors ! on dirait qu’il est toujours en attente de modération !
      Et je suis revenue ici car j’ai pensé à un autre avantage des soutifs, quand tu as un gosse (et que tu l’allaites)(parce que je suis sûre que tu voudras allaiter le tien) : quand tu as une montée de lait, aussi petite soit elle, ça tâche et ça se voit à 3 km. C’est un peu embêtant ! et le soutif est une première barrière ^^
      Voilà, je pense à toi même dans mon quotidien, c’est dire si tu m’as marquée :)
      Gros bisous !
      Loïs – Les Bijoux de Loïs Articles récents…[BIJOUX] L’automne est là … Les nouveautés aussi !My Profile

      • laetitia says:

        Coucou! ouiii je modère parce que sinon sur wordpress, j’ai du mal à répondre à tout le monde :( je loupe pleins de commentaires
        merci beaucoup pour cette astuce! je note pour quand j’arrivera enfiiiiiiiiiiiin à fabriquer un bb <3
        je te fais des énormes bioux!

  2. The Flonicles says:

    Mes tétés ont poussé mais je maudis les soutifs qui grattent et qui font mal, alors j’ai décidé de passer aux soutifs sans armatures, et puis pssst, le dimanche quand je ne dors pas de chez moi, je suis aussi en mode no-bra!

    • laetitia says:

      au moins les tiens ils ont poussés! hahahah ! <3 <3 <3 c’est vrai que les soufis sans armature c’est trés sympa :)
      pleins de bisoux!!!!!
      (j’ai bc aimé ta video sur Les Femmes viennent de Mars… )
      bisoux!!!

  3. Johanne says:

    Amen ma soeur!!!! :D
    Depuis le temps que je passe pour une allumée quand je parle de ma liberté de laisser pointer mes tétons, ca fait trop plaisir de trouver une autre adepte!!!
    Merci pour cette vidéo

  4. Linette says:

    Coucou Laetitia,
    Depuis quelques temps, je vois de plus en plus d’articles sur les blogs qui abordent le sujet du no-bra.
    Il faut bien avouer que c’est toujours des filles « sans tété » qui en parle.
    Je fais aussi partie du club des « petits seins », surtout depuis mes 2 grossesses. Des fois, je me dis que s’ils n’ont pas poussés, c’st parce-qu’ado, je voulais tellement ne pas me faire remarquer et admettre que je devenais une jeune femme que j’ai souhaité ne pas en avoir trop. Mais ils m’ont trop obéi. Devenu femme, j’ai regretté de ne pas en avoir plus. J’avais l’impression d’être restée une enfant alors que les autres filles faisaient femme.
    Mais heureusement, cela ne dérange pas mon mari qui dit toujours « tout ce qui est petit est mignon » ;-) C’est même lui qui me demandait pourquoi je mettais des soutiens-gorges puisqu’il n’y avait rien à soutenir!
    Maintenant, il m’arrive régulièrement de ne plus mettre de soutif. Mais dès que j’ai un vêtement où on peut voir les tétons qui pointent (je trouve cela vulgaire même si mon mari dit le contraire) ou bien s’ il y a un risque en se baissant de voir mes nénés, j’en remet un.
    Bonne journée!

  5. Isa says:

    Juste pour te dire MERCIIIIIIII de ce délicieux moment passé à regarder ta petite vidéo sur tes p’tits tétés!
    Tu es tout simplement EXTRAORDINAIRE!

    ma journée était sans… goût, tu m’as aidé à retrouver le sourire et…. à retirer ce « bidule » qui me gênait justement! ;-)
    belle journée à toi!!

  6. lyna says:

    bonjour Laetitia,
    cela fait 8 ans maintenant que je ne porte plus de soutif (car j’ai aussi des petits seins). je te laisse ce message pour te donner mon expérience de la grossesse et de l’allaitement. j’ai eu mon fils il a presque 5 ans (son anniversaire est ce mois ci) et malgré leur augmentation en volume (oh yeah!) durant cette période, je n’ai jamais ressenti le besoin de mettre de soutif. j’en avais acheté un pour voir s’il pouvait m’apporter quelque chose mais non vraiment il ne m’apportait rien de bien. j’en avais pas besoin. nos tétés sont super-puissants ! ;)

  7. Aurore says:

    Quoi personne n’a rien à dire sur ses seins!
    Ben moi si j’ai des petits seins qui on juste pas poussé non plus mais genre une vendeuse de soutif m’avait mesurer pour voir quel modèle pouvait m’aller et une fois mesurer elle m’a regardé embêter et trop triste pour moi comme si c’était la fin du monde… Je faisais du 75 À si si c’est possible sauf que la plus petite taille connu sur cette planète est du 85a

  8. Aurore says:

    Oups j’ai cliqué avant d’avoir fini…
    Donc du coup pas de soutif à ma taille pendant longtemps mais j’arrive à mettre certaine forme de soutif en 85a. Après moi et seulement mes sous-vêtements sont la seule preuve visible de ma féminité avec mes cheveux… Je m’explique je travaille dans le bâtiment et entre les bleu de travail trop top glamour la tenu de pluie super sexy et les chaussures de sécurité je t’assure que tu cherches et tu recherches même la femme en toi. Et moi je la trouve le matin en enfilant mon petit soutif tout mignon ( maintenant ils font des modèles vraiment féminin et plus trop petite fille), je me sens belle, je me sens femme prête à affronter tous ces mecs toute la journée. Et le soir en me déshabillant même tarif, une petite pensée pour moi ce petit bout de femme qui fait le job voilà ce que représente mon soutif pour moi. Sans faire une obsession mais c’est une fierté pour l’instant en tout cas de porter un soutif ;-)
    Voilà je suis fière de parler de mes petits seins avec toi c’est cool et je suis bien surprise qu’il n’y est pas plus réaction que cela
    Après j’aurai quelques question à te poser si ça te dérange pas mais j’ai pas encore fais tout le tour de ton blog alors peut être que je vais trouver certaine réponse toute seule :-) salut à bientôt

    • laetitia says:

      en fait il n y avait pas de réponse, parce que je n’avais pas encore validé les messages ( je les moderne sinon je loupe trop de messages <3 )

      c’est trés intéressant ce que tu me dis sur le rapport que tu entretiens avec tes seins et ton soutien gorge.. je trouve ça poétique!

      tu peux me poser toutes les questions que tu veux <3 sur Facebook aussi si tu veux <3

      pleins de bisoux!

  9. lyna says:

    bonjour Laetitia,
    cela fait 8 ans maintenant que je ne porte plus de soutif (car j’ai aussi des petits seins). je te laisse ce message pour te donner mon expérience de la grossesse et de l’allaitement. j’ai eu mon fils il a presque 5 ans (son anniversaire est ce mois ci) et malgré leur augmentation en volume (oh yeah!) durant cette période, je n’ai jamais ressenti le besoin de mettre de soutif. j’en avais acheté un pour voir s’il pouvait m’apporter quelque chose mais non vraiment il ne m’apportait rien de bien. j’en avais pas besoin. nos tétés sont super-puissants! ;)

  10. La Louve says:

    TU es magnifique ! Bravo pour ce blog plein d’énergies et de belles idées, continue s’il te plait !
    PS Moi aussi j’ai des tétés pas très grosses et plus de soutif depuis deux ans, liberté !!

  11. MissHD says:

    Salut,
    Tu es terrible. :D
    Que j’aimerai pouvoir m’en passer. Le soir, c’est libertéeeeeee ! Mais en journée, m’en faut un, sont trop gros pour m’en passer (je fais du DD, tu vois les obus)… Snif.
    Sans, c’est mal de dos au bout d’un moment, c’est fatiguant. Impossible de faire du sport, ça balance dans tous les sens, c’est hyper chiant et très peu glamour. Mais au soir, avec, c’est la mort des armatures qui te rentrent dans la peau. Un dilemme… M’enfin, le weekend, ça reste free, sauf pour aller aux courses. :P
    Je voulais pas qu’il soit gros, jamais rien demandé.
    Ma mère n’en a pas, du coup, je pense que ça ne m’aurait pas complexée d’en avoir des comme les tiens, ça m’aurait semblé normale et de famille. ^^
    Haaa, vraiment, tu peux être fière et heureuse de ta chance. ;)
    ++
    MissHD Articles récents…#Bento 42 – Salade de poire et moutardeMy Profile

  12. Yves says:

    Je pense que ça devrait vous intéresser: vous trouverez ci-dessous un diaporama informatif sur les diverses pathologies générées par le soutien gorge, ainsi que les problèmes anatomiques (ptose précoce par atrophie de l’appareil sustenseur naturel), ainsi qu’une réflexion sur l’image du corps de la femme dans notre société.
    Pour celles qui hésitent, testez trois mois sans soutien gorge pour supprimer l’addiction, refaire travailler les ligaments de cooper, fascia et platysma, et vous verrez que vous n’en remettrez plus. La plupart des femmes parlent de choses inconnues pour elles, puisqu’elles n’ont jamais essayé assez longtemps !
    http://fr.slideshare.net/Yves971/le-danger-du-soutien-gorge-52
    Bonne lecture.
    Yves Articles récents…gamma raysMy Profile

  13. Lila says:

    C’est le premier article et la première vidéo que je lis de ton blog et j’adoooooooooore !!!!
    Aujourd’hui j’ai couru sans soutif, d’habitude j’en met des gros qui serrent et coupent presque la respiration, et là je viens de me rendre compte que même pour courir je n’en avais PAS BESOIN !! Tu as donc achevé de me convaincre (félicitations ^^) d’arrêter le soutif. Mais j’avoue avoir assez peur des regards en biais sur les tétons qui pointent :-/
    En tout cas merci beaucoup pour ce bon moment avec ta vidéo !
    bises

  14. Marine says:

    Ta vidéo est juste trop COOL ! :D
    Je ne porte plus de soutif depuis 3 ans aussi, pourtant je n’ai pas des « petits » tétés. Comme quoi ce n’est pas une question de taille, mais plutôt la façon d’appréhender le No bra et comment les femmes se mettent des barrières…

    Et la citation de Ludo par Victor Hugo est géniale ! « Aimer une femme aux petits seins c’est être plus proche de son coeur »

    Gros bisous Laetitia !
    Marine Articles récents…Ma nouvelle routine [peau sensible à imperfections]My Profile

  15. Caro says:

    Salut Laetitia!

    Je voulais apporter mon expérience de fille qui ne porte quasiment plus de soutien-gorge…et qui pourtant est bien fournie, des seins mais pas que, oui , je suis ronde quoi ! Et bien même dans mon cas, je trouve plus d’avantages que d’inconvénients à brûler ses soutifs: déjà ceux que tu cites ( liberté de mouvement, acceptation de sa poitrine, avec sa VRAIE forme..) mais je rajoute, dans mon cas de fille bien en chair, au moins deux autres avantages:

    1) Adieu le charmant « bourelet sub-soutif », d’un glamour sans nom, et qui contribue à te faire ressembler à roti bien ficelé, alors que sans soutif, ça va, tu ne débordes pas de partout

    2) OUI c’est réel, même en ayant des seins généreux, donc subissant inéluctablement la pesanteur, eh bien à force de ne plus porter de soutien-gorge, ils retrouvent de la fermeté, de la tenue! Tandis qu’avec, ils sont tout ramolos ( ils sont devenus feignasses), ce qui est d’autant plus déprimant lorsque tu as l’image de tes seins artificielement hauts et ronds toute la journée, et que tu retires ton soutien-gorge le soir…

    Bon par contre, c’est vrai qu’au début ça peut être assez génant de porter des vêtements moulants et de sortir dans la rue, car des gros seins, ça bouge quand on marche, et en plus d’être une sensation perturbante au début ( alors que ça ne devrait pas, puisque c’est juste la sensation de ton corps sans dispositif de contention! ), ça peut aussi atirer les regards ( en tous cas , TOI , tu as l’impression que tout le monde ne regarde que ça ! ) . Mais à force on s’y fait, et je pense que ça fait aussi partie du fait d’accepter son corps : accepter qu’il soit perçu comme « sexuel » de la part de certaines personnes, sans qu’on le veuille. Et s’en foutre.

    Pour l’instant j’en suis à l’accepter de plus en plus, même si je porte encore des soutien-gorges à certaines occasions, grosso modo quand je n’ai pas l’énergie et la bonne humeur pour afronter sereinement les éventuels regards :)

    • Soraya says:

      Bonjour, bonjour !

      J’ai décidé de laisser mon commentaire ici, parce qu’il complète ce que Caro dit. J’ai aussi un poitrine qu’on peut appeler généreuse (D voire E), et je ne porte quasiment jamais de soutif.
      Bon, c’est facile aussi pour moi, je bosse à la maison, du coup mes tétés sont libres la plupart du temps. Je mets quand même un soutif quand je sors de chez moi, parce que justement, le regard « sexué » vis à vis des tétons qui pointent ou du bloblotage ne me met pas forcément à l’aise (j’ai moi aussi les cheveux longs mais ça ne suffit pas toujours à éloigner les regards^^).
      Je m’autorise quand même le no-bras en société l’été (parce mine de rien ça tient chaud ces trucs là!).
      Et je dois admettre que depuis que j’en porte de plus en plus rarement, ils sont plus fermes, et je n’ai aucun problème de dos, je me tiens même beaucoup plus droite qu’avant.
      Je ne sais pas si un jour j’abandonnerai totalement le soutif, mais avec le temps, le fait d’en enfiler un m’est de plus en plus désagréable.
      En plus à la maison tout le monde en est ravi, mon chéri, mais aussi ses enfants, qui aiment les câlins moelleux !
      Non, franchement, les nénés libres c’est top!

  16. Lolo says:

    Je suis tombée sur ton blog part hasard je lais mi directement dans mes favoris je regarde tout tout JADORE ! Moi aussi j’ai des petit Tété j’ai 17 ans et on se moque beaucoup de moi mais j’ai appris a vivre avec il y a des journée je ne met plus de Soutien Gorge et sa ne me dérange pas j’en mais vraiment que quand je met des tee-shirt serrée les Tétons qui pointe sa me gêne un peut… je t’adore déjà et tu est vraiment Jolie ! gros Bisous !!!!!!

  17. anna says:

    Je viens de tomber sur votre blog en cherchant un kakebo et j’en arrive à une video sur les seins!! Wahou!
    Peut on ne pas porter de soutif même si on fait par exemple du 90B? J’aimerais sauter le pas depuis quelques temps mais je n’ose pas trop. J’ai peur d’avoir mal, surtout au début le temps de s’habituer. Surtout que j’en porte 24/24h depuis 10 mois (grossesse et allaitement encore en cours) . Mais là je ne supporte plus d’avoir ce truc en permanence. Des petits conseils à me donner?
    Merci beaucoup
    PS: j’ai bien rigoler devant la vidéo, ça fait du bien surtout en ce moment.

    • laetitia says:

      Pour de bon?! c’est rigolo! d’arriver pour un kakebo sur une video de tétés :)
      Je ne pourrais pas vraiment t’aider sur les problématiques des gros tétés car je ne connais pas… mais de ce que je lis, il semblerait qu’il y ait beaucoup de filles qui le fassent et que ça marche bien pur elles. En tout cas je suis super heureuse que la video t’ai fait rigoler, c’est une belle récompense pour moi :)

  18. Orodruin says:

    Coucou! J’adore ta vidéo <3 pas de soutif depuis pas loin de 2 ans (euh peut-être même plus, j'ai l'impression que ça a toujours été comme ça lol), j'ai dû arrêter d’abord parce que les soutifs me faisaient trop mal aux côtes, me compressaient, m'empêchaient de respirer correctement, c'est comme les corsets en fait. Et depuis bah je fais sans, je ne porte des brassières sans armature et bien élastiques que quand je fais de la rando, du fitness (tous les 36 du mois quoi lol) ou encore si vraiment la tenue est trop fine ou que je ne veux pas être gênée par le regard des autres, ça dure donc que maximum quelques heures mais j'essaie de porter le moins longtemps possible. En hiver c'est facile: je porte souvent un débardeur (comme un marcel) sous les tenues alors tranquille (sauf pour les pointes LOL). Merci pour ta fraîcheur, ta bonne humeur et ta franchise. :)

  19. Anonyme says:

    Les filles,
    J’ai 46 ans, je n’ai quasiment jamais porté de soutien-gorge.
    Avant ma grossesse (il y a 20 ans déjà !), je faisais un 90B, et maintenant un 90A. J’ai de la poitrine : pour vous faire une idée, une main « en coque » placée sous mon sein ne le « contient » qu’à moitié. En fonction du moment du mois, mes seins sont parfois (un jour ou deux !) un peu balladeurs. Sinon, d’ordinaire, ils sont bien fermes !
    Alors, les filles, faites confiance à votre corps, lâchez vos soutifs, on est siii bien sans !
    Et merci à toi, speedée jeune femme dont je découvre le blog et les vidéos, pour avoir abordé ce thème !!!

  20. Louise says:

    ça fait du bien de voir une vidéo comme la tienne ! Depuis ado, c’est très rare que je mette des soutiens gorge et au départ ça me faisait complexer par rapport aux autres filles, je ne me sentais pas forcément toujours féminine !
    Aujourd’hui je suis comme toi ; je n’en met plus et les gens sont étonnés quand ils l’apprennent : ils ne font même pas la différence ! Mais cet été, au Danemark ça a fait débat dans un bar et j’étais assez contente de pouvoir revendiquer le fait de ne pas en porter et de me sentir libre avec ça !
    Autre avantage : mon chéri ne galère pas à essayer de l’enlever !
    Merci encore !
    Louise Articles récents…Going HomeMy Profile

  21. Axelle says:

    Bonjour,
    j’ai vu ta vidéo et ça a fait comme un déclic dans ma tête. J’ai une petite poitrine et je l’assume assez mal. Je n’ai que 17 ans mais je pense que ma croissance est finie et je reste complexée à ce sujet. Je les trouve trop petits et j’estime qu’une petite poitrine ne fait pas féminin. Enfin en tout cas c’est ce que je pensais avant de voir ta vidéo. Je ne suis pas adepte du rembourrage mais je mets des soutifs push-up. Je ne supporte tellement pas la vue de mes seins que la première chose que je fais le matin c’est de mettre un soutif qui leur donne une belle forme ronde, et la dernière chose que je fais le soir c’est de l’enlever. Grâce à ta vidéo je me suis rendue compte que devenir une femme ne se résumait pas au tour de poitrine. Alors merci pour ça. Je ne dis pas que je vais devenir adepte du « no-bra » en public mais tu m’a permis de comprendre que mes seins ne méritaient pas que je les détestent, juste parce que la société voudrait que j’en ai de plus gros. J’ai toujours envisagé (comme toi à mon âge) de me faire opérer plus tard, mais tu m’as montré qu’une femme avec des petits seins pouvait être belle. Tu as été ma danseuse au tee-shirt moulant. Merci pour tout :)

  22. cahouette says:

    Bnojour ! je met en favori, génial ça me fait penser à la chanson de gainsbourg ;) tes ptits seins de bakélite qui s’agitent sea la lala
    J’ai une copine qui s’est fait opérer alors qu’à la base elle en avait plus que moi…je fais du 85a,donc ça n’a pas vraiment contribué à mon épanouissement tétéique, ça m’ a encore plus complexée je crois (genre tu fais du B et tu te refais les seins? mais qu’est ce que tu/les autres doivent penser en me regardant ? ) ado j’ai eu des critiques de la famille comme quoi ça ne pousse pas ( je sais merci tata…) alors que tes cousines de 3 ans de moins que toi font déjà du C. Avec mon amoureux de l’époque on nous avais pris pour un couple gay car je n’avais pas de poitrine et j’avais tenté une coupe courte. à 15 ans c’est dur de ne pas avoir de tétés…donc j’ai mis des soutifs rembourrés. j’ ai bientôt 30 ans, un corps d enfant, je ne me sens pas femme, ni féminine avec mes petits seins en plus j’ai un petit bidon qui n’équilibre pas vraiment la silhouette sans seins on ne voit que ça. Mais qu’est ce que je suis bien le week end quand je reste à la maison sans soutif. Comment passé le cap du no-bra ? sans soutif j’ai l’impression d’être en pyjama, c’est bête, hein ? haha ! je vais essayer de tenter le triangle sans armature ça me fera une période de transition, on verra si j’arrive à trouver une féminité caché derrière les soutifs. j espère, il est temps ! En plus c’est tellement horrible quand ton amoureux tente une caresse, il t’arrache le dos en essayant de glisser sa main sous le bonnet qui te remonte sous le menton en restant super rigide et tout rond alors que ton sein est méga plat puisque tu es allongée. quelle sensualité ^^
    une nouvelle bonne résolution pour 2016 merci :)

  23. cynthia says:

    hahahahaha!!! j’adooooor!!!!
    Je ne met plus de Soutiens gorges depuis plus d’un 1an et ils ont poussées!!!
    Je me sent libéré et plus sur de moi!
    Continu ton blog!
    Ps: je l’ai découvert avec la recette du dentifrice coco pour ma fille qui n’aime pas celui que je fait …

  24. Vanessa says:

    Hey meuf merci d’avoir partagé l’histoire de tes nénés ça se sent que c’est une histoire qui te tient à coeur ^^ Quand on parle d’arrêter les soutif on ne parle que des difficultés des femmes aux seins ENORMES qui ont mal au dos et toussa… Mais jamais de celles qui en mettent 2 ou 3 l’un par dessus l’autre pour en avoir un peu…
    Bref, mon histoire je vais l’abréger à celle qui en avait marre de mettre 200€/ans dans de la lingerie (ou plus), du coup j’ai été dans une boutique de lingerie cheap, et au bout de 6 mois je ne pouvais plus toucher mes seins parce qu’ils me faisaient super mal… Et enfin j’ai arrêté de porter ces cochonneries, comme je n’avais rien d’autre hé ben j’ai remplacé par rien.
    Bon en fait ça m’a permis de me rendre compte que c’était complètement inutile. Effectivement il y a ce problème de téton, et moi je pointe pas tout le temps mais par contre quand ils sont mous ils sont très gros donc c’est gênant.
    J’ai la technique de la double couche (débardeur rentré dans le fut + vra tisheurt) mais quand il fait très chaud c’est dur. La bonne nouvelle c’est qu’il fait rarement 30° donc la plupart du temps c’est supportable.
    Bon sinon t’as trop la classe sans soutif.

  25. Aurore says:

    Bonjour Laétitia,

    Ta vidéo aurait du exister il y a 25 ans, quand j’étais ado et que je me sentais mal dans ma peau car mes seins étaient petits. Depuis et avec 2 enfants que j’ai allaités, je fais un bonnet B et le volume qu’ils ont pris pendant les grossesses leur ont fait perdre de l’élasticité.
    Comme beaucoup, j’ai mis pendant des années des soutien-gorge à balconnets dans lesquels je ne me sentais pas bien. Depuis maintenant quelques mois, je suis passée aux sans balconnet voire même aux no-bras le week-end et c’est vrai que c’est un réel plaisir. Pour le moment, je ne suis pas prête à faire sans tout le temps mais ça viendra.
    Merci pour ta vidéo qui aidera beaucoup de femmes, jeunes et moins jeunes. Ton dynamisme est si communicatif. Je découvre ton blog et je pense m’y abonner si tu es toujours aussi fraiche et authentique. Reste comme tu es, tu communiques ton bien être aux autres et ça fait du bien !

  26. Jessika says:

    Mais tu parles de moi là!!!!! hein? non? Bon hé bien pas trop de tétés non plus, un royal 85 A/B et le coup des cheveux sur le maillot de bain mais c’est TROP CA!!!!
    Par contre j’ai 3 enfants, trois garçons, que j’ai allaité tout les trois. Longtemps. Et suite à la montée de lait où j’ai eu des seins à la Lollobrigida, mes seins sont redevenus comme avant. Plus de douleur et mes seins aussi tiennent tout seuls contrairement aux seins trop lourds qui eux, tombent sous l’effet de la pesanteur.

  27. bulle de coton says:

    coucou, comme tu en as de la chance! j’ai des petits seins moi aussi mais pas aussi petits que les tiens hélas. j’aimerais bien, ainsi plus encombrée, plus de problème! Les seins dès qu’ils poussent ça donne mal au dos, ça retient la transpiration, ça donne chaud et ça gêne quand on veut dormir sur le ventre… ça coûte cher (en brassières). Bref, quand ils ne poussent pas c’est vraiment que du bonheur! Mais bon mon copain me console et me dit souvent que mes « petits tétés » sont très jolis et qu’ils les trouve tout mignons! Bisous à toi et continue ta belle aventure de féminité libre et naturelle c’est très touchant. bulle de coton

  28. Marie says:

    Hola Laetitia!!
    Mon premier commentaire sur ton blog et il va être presque long je pense :-) Mais je me suis tellement reconnue dans tes réflexions (à la différence prêt que je n’arrive pas à sauter le pas pour certains trucs que tu présentes mais j’y arriverai one day) que j’ai ressenti l’envie soudaine de t’écrire juste pour te dire à quel point tu m’avais touchée et perturbée d’un point de vue « Allez il faut se lancer arrête de rester dans ta zone de confort, libère toi »!!! Il y a certains trucs sur lesquels je ne me bouge pas assez les fesses comme j’aimerais tant et tes vidéos ont été libératrices!!
    Alors je ne sais pas trop par quoi commencer!!! Je suis tombée par hasard sur ton blog ce soir, en tombant sur une vidéo des pique-niques no-waste et j’ai été bluffée!!! Je suis allée voir ton site et waouh!!! Tu devrais passer sur TF1 (ceci dit tu toucherais pas forcément le public de jeuns qu’il faudrait toucher avec tes vidéos), être présentée dans Le Monde, tu devrais être interviewée dans le ptit journal haha!!! Pour que le message que tu véhicules soit diffusée à grande échelle!!!
    Nan mais sans rire, ce que tu véhicules c’est juste monstrueux!!! J’ai regardé plusieurs vidéos et à chaque fois, tu m’as fait rire, tu m’as émue, tu as été tellement juste dans tes propos, tellement vraie que j’en ai eu des frissons, sans déconner!!!!
    Ta vidéo sur la non-épilation de ta « mounette »(d’ailleurs tu as refais mon dictionnaire des différentes possibilités d’appellation contrôlée pour parler du pubis haha) était tellement waouh! Je suis une grande flemmarde internationale comme tu le dis et l’épilation pour moi c’est un calvaire et je tends à essayer de faire comprendre à mes copains qu’il faut accepter ce mouvement de la non-épilation mais c’est vain, souvent (quasi tout le temps en fait), c’est désespérant et frustrant de se sentir obligée de faire des choses qu’on ne veut pas!! J’aurais des tas de choses à dire à ce sujet mais ça n’est pas la bonne place là sur cet article!
    Enfin juste pour te dire que ce que tu dégages c’est vraiment ce vers quoi je tends en matière d’acceptation de soi, d’acceptation de son corps, et d’arrêter de se soumettre aux pressions sociales! J’ai des petits seins aussi et je me suis tellement reconnu en toi!!! On se serait rencontrée au lycée, on aurait monté le club des meufs qui veulent faire accélérer le temps pour être adulte et en effet pouvoir se faire refaire les seins! Ou alors celui des meufs qui disent fuck au mecs qui les traitent de planche à repasser!!! J’ai eu des (presque) seins très tard, genre en seconde quand j’ai eu mes règles, et j’en ai assez souffert, des moqueries des autres surtout! Je dis assez souffert et pas beaucoup parce qu’au final, j’ai développé une tendance à m’affirmer autrement que par mon corps, en mode j’acquiers de la répartie et je sais être présente dans un groupe autrement que par mon corps… Mais bref, ça ne m’a pas empêchée de me dire « Merde je voulais des seins moi » Donc j’ai fait des fakes aussi, pas autant que toi, haha, j’ai adoré les deux soutifs, mais les chaussettes je crois on a quasiment toute fait ça, les meufs aux ptits tétés!! Et puis, au final, à 32 ans, j’en suis toujours là, avec mes ptits seins, et le no bra me fait de plus en plus de l’oeil… A mon âge, avec du recul, tu arrives plusse à penser qu’il faut accepter le corps que t’as je pense mais j’ai toujours du mal certainement parce que même si je suis fine, la nature a fait que je développe un ptit bidou donc pas de sein + ptit bidou = no, no, no Mince!!!! Comment je fais? Fais du sport Marie pour avoir des abdos de fou???!! Yep, nan, à l’arrache comme je suis, la case sport, elle se cale mal dans mon quotidien! Enfin bon!
    Juste pour dire, qu’au final, tu m’as libérée de quelque chose ce soir et pour ça je t’en remercie! Tu ne me connais pas donc ça doit te faire bizarre qu’on te dise ça, mais vraiment, j’ai avancé ce soir! Marre d’avoir à gérer tes envies en fonction de la société, envie de faire comme bon me semble pour que moi je me sente bien et que je ne sois pas le reflet d’une personne qui n’est pas moi! Le no-bra, c’est quelque chose que je veux et j’ai enfin reçu un coup de pied qui me dit, Marie, arrête la torture!!!
    Maintenant, pour moi ton argument des tétons qui pointent, c’est quand même un désavantage conséquent en fonction des tafs :-( Le terme de sexualisation du truc est très approprié!!! Dans mon boulot, où je suis en constant contact avec de nouveaux clients, principalement des hommes, le no-bra, ça pourrait être mal ressenti (quoique ça pourrait ramener des clients haha) mais je me dis qu’il faudrait que j’essaye les cache tétons… Je connais ça depuis des années, mais j’ai jamais tenté, comme d’hab me faut 3 ans avant d’essayer des trucs!!
    Donc envie de me lancer! Encore une fois, merciiii. Regarder cette vidéo a bousculé beaucoup de choses, et notamment reprendre ma féminité en main, qu’elle ne soit plus dictée par d’autres mais par la vision que j’en ai, d’une femme belle qui sait où elle va, qui aime son corps même si ça n’est pas celui que le commun des mortels croient devoir censer aimer! Does it make sense? :-)
    Bref, aujourd’hui je te dis merci, du fond du coeur!
    Au plaisir!
    Marie
    Marie Articles récents…Pour les Bio Addicts, ces Box Beauté Bio (mais pas que) qui nous font de l’œil! !My Profile

  29. martin desclozeaux says:

    Vos vidéos sont SuperbeS !
    BravO !
    Une question :
    Les dessous de bras, vous vous les rasez !
    Et alors…
    Bizarre !
    Vous parlez de votre « mounette »; SuperbE @ EvidentE vidéo !
    Mais….
    Les dessous de bras ?
    Merci de votre réponse !
    @
    Bravo again !!!
    SuperbE blog !
    Martin Desclozeaux

  30. Margaux says:

    Tout d’abord, je tiens à te féliciter pour ton blog, je viens de le découvrir grâce à Pin-Up Bio et j’ADORE ! J’adore tes sujets, ton énergie, ton enthousiasme, ta motivation, ton humour,… J’ADORE, J’ADORE, J’ADORE ! Tu donnes vraiment le sourire et l’envie d’essayer ces nouvelles expériences !
    Moi, j’ai des petits tétés aussi, un peu comme les tiens d’ailleurs et à l’adolescence j’étais complexée parce que toutes les femmes de ma famille ont des jolis seins bien dodus et mes copines aussi. Alors j’ai aussi acheté des soutiens rembourrés (mais je n’étais pas au point de rajouter des chaussettes dedans !). Et puis quand j’ai passé la vingtaine, j’ai mieux accepté mes petits tétés et j’ai opté pour des soutiens sans rembourrage et sans armatures.
    Aujourd’hui, je suis dans une nouvelle réflexion car je remarque que porter des soutiens ne m’apporte rien du tout ! La plus part du temps ils ne tiennent pas, ils remontent faisant des bourrelets très moches, les bretelles tombent,… Bref ça ne sert à rien ! Mais passer le cap de ne rien mettre du tout est encore difficile… C’est surtout le fait qu’ils pointent à tout bout de champs qui me freine…
    Néanmoins, je progresse! Le week-end et lorsque je porte des vêtements plus épais, je laisse les soutiens au tiroir et quel plaisir c’est de ne plus penser à ca ! Grâce à toi, je pense que je vais avoir un peu moins de complexe à sauter le pas. Merci et continue comme ça !

  31. Ingrid says:

    Pour la première fois de ma vie (j’ai 41 ans tout de même), j’ai vraiment envie de poser un com. Je suis arrivée sur ton blog via le shampoing au rhassoul, et j’ai fureté car ce que je voyais me plaisait. Et là, wow. J’ai moi aussi souffert toute mon adolescence, d’être cette grande bringue maigre, avec des seins que l’on disait «internes» tellement ils étaient raplapla. Je ne me suis jamais sentie féminine jusqu’à avoir mon premier enfant. Le sein est tellement magnifié, à croire qu’il est l’essence même de la féminité. L’allaitement a changé chez moi le rapport à mes seins. Qui d’objet de sexualisation de la femme sont revenus à leur fonction première : nourrir la génération future. Et je me suis apaisée, réconciliée avec mes seins. Finalement, si un homme est obsédé par la profondeur d’un bonnet, c’est son problème, pas le mien, et j’ai vocation à être sa compagne, pas un substitut maternel. Après trois enfants, mon minuscule 85A s’est mué en un demi 90B, il y a encore de la place dans le bonnet, mais cet instrument de torture qu’est le soutien gorge me serre de trop alors je l’ai remisé aux fois où il est réellement nécessaire. Pour conduire essentiellement, car le plus gros inconvénient que je ressens à la libération du sein, c’est la ceinture de sécurité qui vient frotter douloureusement le sein et son téton ressorti. J’ai encore du chemin à faire pour ne plus être mal à l’aise si un homme se sent «invité» par ces minuscules bosses sur mon débardeur ou pull fin. Sans parler du contexte professionnel, où l’on est très mal vue à exposer un organe aussi impudique. Je suis ironique, mais y en a marre de ce carcan imposé, où l’on se demanderait presque si on ne cherche pas volontairement ou non à assujettir les femmes dans des normes liberticides. Et en regardant mes deux filles de 16 et 18 ans, je me dis qu’elles vont devoir recommencer le combat de ma mère, parce que je me suis un peu endormie et laissé publicités et littérature féminine imposer leur norme. Bref je m’égare, à lire ton blog (et d’autres) et les commentaires, je sens l’espoir renaître et me prends à espérer que bientôt nous verrons les corps libres d’exprimer les êtres. Merci à toi.

Laisser un commentaire